FR EN
Menu

Les nouvelles du vignoble

Février finit vite et commence bien ! »

Après un mois de janvier aux températures négatives et aux grands froids secs ô combien précieux pour la nature, c’est un mois de février frais au petit matin et chaud l’après midi qui prenait place.


Le travail se poursuit à Haut Lagrange. La taille et le tirage des sarments finis, nous attaquons le chantier du calage des pieds de vigne sur un tuteur fait par Paul. Le cep résistera mieux au passage des machines qui travaillent le sol. S’ensuit le pliage des lattes sur le fil de fer du bas réalisé par Corine. La végétation qui poussera sera ainsi mieux répartir sur le palissage.



Les sarments ont été broyés par André et moi-même et laissés sur le sol pour créer un compost naturel qui se dégradera au fil de la saison.

Aussi, André et Paul s’occupent de remettre en état les piquets et fils de fer abîmés au cours de la saison passée. Pendant ce temps là, je m’occupe du chai en contrôlant la bonne évolution du vin dans nos cuves et barriques pour les rouges. J’organise et effectue le soutirage des 4 tonneaux de blanc que nous avons pour le millésime 2016. Après 6 mois d’élevage en fût de chêne, les 16% de notre production de blanc élevés en fût seront assemblés au vin blanc élevé en cuve, pour rester dans ces dernières jusqu’à la prochaine mise en bouteille.


Février est également le temps de la préparation de la mise en bouteille et donc du choix des futurs bouchons et bouteilles de verre. Cette étape nécessite beaucoup de rigueur, surtout dans le choix de l’obstructeur. La qualité du bouchon conditionne en partie l’évolution du vin dans la bouteille et le risque de goûts de bouchons laissés par ceux-ci doivent être le plus proche de zéro. Notre étude consiste entre autres, à comparer l’aspect visuel des futurs bouchons. Nous déterminons ainsi quels sont ceux qui présentent le moins de cavités et de veines qui pourraient laisser passer le vin et rendre la bouteille couleuse.



Marie s’est occupée tout ce mois de février de la charte graphique de la propriété, et nous aurons le plaisir avec Louis de vous montrer cela en partie au salon de Courbevoie le premier week-end de Mars.


Sandrine et moi avons représenté la propriété lors de dégustations organisées par le Grand Cercle auprès des écoles (le Cafa et l’IPC) où sont formés les futurs sommeliers et professionnels du vin.Les échanges furent très intéressants au cours de ces manifestations et nombreux sont venus saluer une fois la dégustation finie la qualité de nos vins, en particulier celle du blanc 2015.



De ce fait nous avons le plaisir de vous annoncer les excellentes notes obtenues début février pour notre rouge 2014 (92/100) et blanc 2015 (93/100) auprès de James Suckling, une personnalité reconnue dans le monde professionnel du vin.

Salutations œnologiques !

Ghislain.